ADEME Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie

L'ADEME en Alsace

Energies et matières renouvelables

Collectivités

Actions régionales

Programme Énergivie

L’ADEME et la Région Alsace mènent depuis 1998 une politique volontariste sur les énergies renouvelables. Avec le soutien de l’Union européenne, ce partenariat s’est matérialisé dès 2003 par le déploiement du programme Energivie.info qui a fixé des objectifs ambitieux sur le développement du bois énergie et du solaire thermique, mais aussi sur l’émergence d’autres solutions renouvelables pertinentes en Alsace (géothermie profonde, méthanisation…).

Le programme Energivie.info réalise également des études prospectives régionales sur les différentes énergies renouvelables.

Depuis 2009, le programme est complété par le dispositif Fonds Chaleur géré par l’ADEME qui permet d’apporter un soutien aux projets énergies renouvelables de grande taille et aux réseaux de chaleur associés.

Contact :

Étude « Potentiel et développement des énergies renouvelables en Alsace » (2016)

Dans le cadre de la Conférence régionale de l’énergie et de l’atmosphère (CREA), la Région et l’ADEME ont souhaité se projeter en 2050, via une étude prospective visant à l’autonomie énergétique de l’Alsace. Il s’agit d’identifier le potentiel théorique maximal ainsi que l’ensemble des contraintes qui viennent peser sur le développement des filières énergies renouvelables et de récupération (ENR&R).

Dans le cadre de ce travail, trois scénarios ont été construits :

  • un scénario tendanciel qui reflète l’état des lieux énergétique en 2050 si les collectivités, les acteurs du territoire ne s’engagent pas davantage sur la voie de la transition énergétique (les choix d’énergie sont dictés sur une logique de marché ne favorisant pas les énergies renouvelables les plus vertueuses) ;
  • un scénario volontariste qui vise un objectif plausible de développement des filières sur le territoire compte tenu des potentiels et des dynamiques qui peuvent être engagées ;
  • un scénario maximal tenant compte de toutes les contraintes qui s’appliquent aux différentes filières et qui maximise les productions sur les énergies renouvelables les plus vertueuses. La capacité financière des maîtres d’ouvrages, la concurrence avec les énergies fossiles et entre les filières ne sont pas prises en compte.

Ces scénarios prennent comme hypothèse, ambitieuse, la réduction de la consommation énergétique cible du Schéma régional du climat, de l’air et de l’énergie (SRCAE), soit une division par deux des consommations d’énergie en 2009.

Présentation de l'étude (PDF - 2.3Mo)

Étude « Potentiel et développement des énergies renouvelables en Alsace » (PDF - 5Mo)

Synthèse technique de l’étude (PDF - 1Mo)

Mise en garde à l’attention des lecteurs :

  • l’étude ne couvre pas les questions de capacité d’intégration des énergies renouvelables aux réseaux de gaz et d’électricité, ni celles de l’adéquation entre la production horaire et la consommation, sur l’ensemble des jours de l’année ;
  • les différentes hypothèses prises dans le cadre de ce travail sont détaillées dans le rapport final de l’étude ;

La déclinaison des trois scénarios (tendanciel, volontariste et maximal) à l’échelle des territoires doit également permettre d’éclairer les collectivités sur les capacités de leur territoire dans une perspective d’autonomie énergétique.

Pour cela, un outil de visualisation et de scénarisation du déploiement des ENR&R à l’échelle locale (de la communauté de communes à l’Alsace) est disponible par demande auprès de l’ASPA.

Exemples à suivre

Découvrez les retours d’expérience des collectivités alsaciennes :

Nos aides

Aides pour les collectivités

Appel à projets Chaleur renouvelable

Appel à projets Eau durable et énergie

L’Agence de l’eau Rhin-Meuse et l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie ont souhaité s’associer pour lancer un appel à projets commun permettant d’impulser une meilleure prise en compte des enjeux de développement durable dans les installations liées à l’eau.

Les projets assortis de solutions non conventionnelles justifiant d’une bonne maîtrise de l’énergie, d’une moindre empreinte environnementale et intégrant les enjeux du développement durable dans les domaines suivants :

  • l’assainissement des eaux usées ;
  • l’approvisionnement en eau potable ;
  • la préservation des ressources en eau.

Calendrier :

  • Phase 1 :
    • 1er juin 2015 au 31 octobre 2015 : dépôt des dossiers de candidaturede niveau « avant-projet »,
    • 1er novembre 2015 au 31 janvier 2016 : présélection des dossiers ;
  • Phase 2 :
    • 1er février 2016 au 30 avril 2016 : dépôt des dossiers de candidature de niveau « projet » ;
    • 2d semestre 2016 : sélection des candidats et décisions d’attribution des aides.

Plus d’informations et dossier de candidature